Nieuws

Résumé de la situation à la fin juin – début juillet 2017

 

Les conditions météorologiques ont été bonnes presque tout le mois de juin et à la fin du mois pas moins de 25 espèces avaient été observées à Bruxelles.

Par rapport à la situation enregistrée fin mai, sept espèces sont nouvelles. A savoir le Leste vert Chalcolestes viridis, l’Agrion mignon Coenagrion scitulum, la Naïade au corps vert Erythromma viridulum, l’Aeshne bleue, Aeshna cyanea, l’Anax napolitain, Anax parthenope, le Sympétrum sanguin Sympetrum sanguineum et le Sympétrum strié Sympetrum striolatum.

Comme en mai certaines données sont intéressantes. Le Sympétrum à nervures rouges est particulièrement bien répandu cette année, le Gomphe gentil Gomphus pulchellus, semble vouloir s’établir, même si sa reproduction n’est pas démontrée, les deux (ou trois ?) observations supplémentaires de ce mois de juin suggèrent une reproduction très proche de, peut-être même dans, la région. L’Anax napolitain, Anax parthenope, n’a lui été observé qu’une seule fois avec certitude cette année, à Neerpede (première donnée pour le site et même pour l‘ouest de Bruxelles).* 

Et ce n’est pas fini, les conditions restent favorables et plusieurs espèces estivales, qui ne sont pas encore sorties, devraient quasi certainement s’ajouter à la liste cette année, notamment des espèces observées en 2016 comme les 3 Lestes (barbarus, sponsa, virens), Ischnura pumilio, Aeshna mixta, Aeshna grandis, Orthetrum brunneum, Sympetrum danae, Sympetrum vulgatum.

Soyez aussi attentifs à des espèces comme Calopteryx virgo (La Hulpe, la Dijle), Coenagrion pulchellum (Berg), Erythroma lindenii (Patte d’Oie), Orthetrum coerulescens (Berg) qui, cette année, ont été notées pas trop loin de Bruxelles et pourraient donc aussi s’ajouter à notre liste. 

Moins probables mais pas tout à fait impossible faites attention à Lestes dryas, Ceriagrion tenellum, Sympetrum meridionale et pourquoi pas Orthetrum albistylum et Aeshna affinis… 

En ce début juillet on peut noter la multiplication des observations de Libellule écarlate, Crocothemis erythraea et de Naïade au corps vert Erythromma viridulum qui semblent particulièrement bien présentes cette année. Mais aussi en raison des conditions météos qui sont restées globalement bonnes - sans orages importants et donc sans mortalité excessive - la continuation d’observations d’espèces vernales comme l’Aeshne isocèle, la Libellule fauve, la Libellule à quatre taches, la Cordulie bronzée…

 

René-Marie Lafontaine

 

* A noter que la donnée de Cordulie bronzée du marais de Ganshoren signalée en mai a été retirée par l’observateur, il n’est plus certain de son identification, mais l’espèce sera certainement à rechercher en 2018 dans le nord-ouest de Bruxelles.